Chef de projet SEO (référencement naturel)

Coût d’un site Internet : quelques repères

Le coût d'un site internet ? Un refrain récurrent dans la création de site Internet. En conception web, la question n’a pas véritablement de sens étant donné l'étendue des enjeux. Des clés de compréhension sont pourtant disponibles... Actualisé le 07/10/2018 !

Coût site Internet Angers par Reynald Dal Barco

Vous pensiez faire des économies en vous rabattant sur des solutions en ligne mais avec le temps, vous comprenez aujourd'hui que le coût d'un site Internet n'est pas qu'une question d'argent mais de développement économique.

Sachez de suite que le coût d’un site Internet sera divisé par 10, 15 ou 20 si vous prenez la décision de le réaliser par vous-même (à tous les échelons). L’économie est plus que substantielle ! Des prestataires l’ont bien compris. Des solutions gratuites ou à moindres coûts disponibles en ligne (je ne vais pas donner de noms afin d'éviter de me retrouver au tribunal) permettent en quelques clics d’obtenir un résultat convenable pour un budget modique de 40 ou 50 euros par an. Vous n’avez aucune connaissance dans le Web et comme par magie vous voilà webmaster. Au fur et à mesure du développement de votre économie ou de votre e-réputation, vous allez rapidement comprendre que vous êtes prisonnier d’une ergonomie, d’une technicité. Ces solutions sont des casse-têtes pour les référenceurs. Vous en doutez ? Regardez les explications d'Olivier Andrieu sur ces solutions clés en main ! Il faudra mettre de nouveau la main à la poche pour acquérir de nouvelles fonctionnalités, vous débarrasser d’une communication encombrante sur vos pages. Sachez encore que ces solutions déterminent vos réalités commerciales auprès de vos clients et fournisseurs.

Coût de l’autonomie

Pour 100 à 150 euros par an, il est possible d’être pratiquement autonome. Les CMS (Content Management System) tels que Joomla, Prestashop ou WordPress pour les plus connus, vous donneront beaucoup plus de satisfaction. Pour 50 euros (au minimum), vous aurez accès à des thèmes sécurisés. Il faudra encore acheter un nom de domaine en ".fr" ou ".com" (environ 10 euros par an – sans les extensions connexes). Puis il faudra héberger tout ceci ; comptez 50 euros à minima (par an). Si WordPress est réputé pour son approche intuitive (principale raison de son succès – ce n’est pas la seule), l’indépendance est chronophage en informatique. Possédez-vous suffisamment de temps pour, en aparté de vos prérogatives professionnelles, acquérir les savoirs nécessaires pour développer et mettre à jour votre WordPress (près de 65% des sites français), faire vivre votre site ? Le principal problème des CMS est la perte de temps dans la recherche d'un thème dont le design ne peut être modifié (à moins d’être développeur – ce que vous n’êtes pas si vous lisez cet article). Plus loin, les thèmes sont souvent grammaticalement mal construits ou ne répondent plus aux normes en cours, d’où l’avalanche d’erreurs informatiques qui pénaliseront votre stratégie webmarketing sans que vous en ayez conscience.

Coût de l’indépendance

Le coût d’un site Internet est encore dépendant de la production des contenus textes ou photographiques ! Les erreurs courantes faites par celles et ceux qui se lancent dans un développement personnel sont d’occulter le rôle prépondérant du référencement naturel, la sauvegarde des données en ligne (si votre site est piraté, que faites-vous ?), l’administration réseau ou les questions d’obsolescences. Vous pouvez toujours vous rabattre sur une foultitude de stages dispensés par les agences autour de thématiques précises, rien ne remplacera l’académisme et l’empirisme, plus encore la veille (encore du temps pris sur votre business). A noter que le développement d’une boutique en ligne via le CMS Prestashop coûte, approximativement, 500 euros. A l’extrême minima (vous faites tout) ! Pensez à l’optimisation de votre plateforme, donc à l’achat d’Addons (options) incontournables. Les tarifs cités jusqu'ici sont plutôt attractifs, non ? Comprenez que, dans tout ce que je viens de vous expliquer, vous êtes seul, tout seul ! Bon courage !

Coût d’un site Internet : le prix réel

En résumé, le coût d’un site Internet peut être estimé, en agence, entre 650-800 euros (vous livrez les textes, photos, etc.) et 1500 à 2000 euros (le prestataire intervient à certains échelons). Dans sa configuration la plus basique, autrement dit pour un site vitrine (autrement dit une carte de visite en ligne) de 4 à 6 pages (et non d’une boutique en ligne) ! Jusqu'à présent, je ne vous ai parlé que de CMS (solutions de contenus) - de plus, sans création de charte graphique propre. Tous les sites Internet ne sont pas réalisés sous CMS. Plus de la moitié sont encore écrit à la main de A à Z (même si la tendance s'inverse sérieusement, et à raisons). Quoi qu'il en soit, pour un site vitrine digne de ce nom, comptez entre 4 000 et 6 000 euros en moyenne. Pour une boutique en ligne ? Ca peut monter très haut ! Si votre solution réclame des fonctionnalités précises et non déjà développées, ou que vous désiriez afficher une charte graphique qui colle au plus près à votre entité commerciale, comptez 500 à 600 euros, par jour, pour le recrutement d’un développeur indépendant, et (peut-être) deux fois moins pour un web-designer (difficile de citer des chiffres viables étant donné les écarts de chacun). Un débutant prendra moins cher mais un expert engagera sa réputation. Faites fonctionner la concurrence ! Un dernier conseil : une fois votre choix fait, entrez en relation avec certains clients du prestataire ciblé pour connaître leur avis, leurs sentiments sur le travail réalisé, les coûts demandés, etc. Vous gagnerez un temps considérable et plus encore, vous serez rassuré. Et la confiance sur le web, c'est CAPITAL !

Nous retombons donc sur nos pieds. Le coût d’un site Internet dépend : de vos besoins, de vos envies, du lectorat visé. Mais soyons bon joueur ! Pour commencer, oui, les solutions en ligne peuvent suffire. Oubliez cependant ce que veut dire référencement naturel (même si des optimisations existent) : n'espérez pas que votre potentielle clientèle ait toute confiance en vos réalités sociétales et commerciales...

Pour aller plus loin :

Lisez mes réflexions sur les qualités du graphiste web qui vous présentent les principales tendances actuelles !

Pourquoi utiliser WordPress pour son site Internet à Angers ?